Politique

Départ de l’ambassadeur de France au Mali

Ce lundi 31 janvier 2022, le gouvernement malien dans un communiqué diffusé au journal sur la chaine nationale a annoncé le départ de l’ambassadeur de France avec un délai de 72 heures.

Selon les autorités de la transition malienne, cette nouvelle fait suite au refus de la France de reconnaitre non seulement l’existence du pouvoir actuel, « le putsch » mais aussi les propos de dénigrement à l’endroit de la gestion de la transition. Des propos qualifiant le gouvernement actuel d’illégitime et illégal.

Par ailleurs, une guerre de mots, cette crise diplomatique, entre la France et le Mali résulte du retrait des troupes danoises force takuba, une annonce faite le 27 janvier dernier.

« C’est la goutte d’eau qui fait déborder la vase », selon Mr Abdoulaye Diop ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, plusieurs avertissements ont été adressés aux autorités de la France afin de revoir leurs attitudes et propos face à L’Etat du Mali, un Mali souverain.

Face à ce départ de l’ambassadeur, un départ que les opposants qualifient d’humiliation. Des tensions dans l’opposition se cheminent. Plusieurs opposants exigent le départ des troupes françaises.

Toutefois, le ministre des affaires étrangères a rappelé que le Mali reste toujours une terre d’hospitalité, de djatiguiya pour tous les français, et est ouvert au dialogue, les partenariats entre entreprises françaises sur le territoire malien continuent.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page